Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2013-08-23T23:00:00+02:00

La leçon de pêche / Henrich Böll, illustrée par Emile Bravo

Publié par au-pays-des-livres

 

Un touriste est émerveillé devant le spectacle d'un marin en train de dormir dans sa barque. Le prenant plusieurs foisen photo, il le réveille. Curieux, il lui demande pourquoi il ne part pas pêcher.

Le pêcheur lui dit qu'il est déjà parti ce matin, et que la récolte a été bonne.

Le touriste ne peut s'empêcher de lui dire que s'il y retournait, ses recettes seraient encore meilleures. Il pourrait avoir un bateau plus performant, et faire fructifier son travail.

 

Cet album mêle narration et bulles, genre bande dessinée. Le dessin m'a fait penser à une similitude avec Tintin. Toute en rondeur, l'illustration reste épurée.

Tout oppose ces deux personnages. L'un profite du bon moment de la vie en faisant la sieste, l'autre, par sa réflexion, cherche à améliorer sa vie par l'argent.

 

Quelle est la solution à retenir ? Très simplement, ce livre montre qu'il ne sert à rien de toujours vouloir plus. Quelques fois, il suffit de faire avec ce que l'on a. Tout en philosophie, et tellement vrai.

 

Cette nouvelle est pour la première fois publiée en France. La traduction et l'adaptation reviennent à Bernard Friot.

 

Cet album fait partie de la sélection Prix Nord Isère, pour la section CP-CE1.

 

La leçon de pêche / Henrich Boll, illustrée par Emile Bravo / Edition P'tit Glénat / 2012 / 12,20 €

Voir les commentaires

2013-08-16T23:00:00+02:00

Coincé / Oliver Jeffers

Publié par au-pays-des-livres

 

Floyd est un petit garçon qui voit son cerf-volant coincé dans un arbre. Très persévérant, il décide de le débloquer par tous les moyens. Il commence par lancer sa chaussure préférée. Rien n'y fait. Les objets, les animaux vont s'accumuler dans l'arbre. De plus en plus extravagant, allant jusqu'à la baleine qui se trouvait là au mauvais endroit, au mauvais moment, l'enfant remplit l'arbre.

Il en oublie même l'objet de son désir : retrouver son cerf-volant.

 

Par une illustration épurée, l'auteur démontre beaucoup d'humour dans l'exagération.

 

Cet album fait partie de la sélection du Prix Nord Isère 2013-2014.

 

L'auteur, Oliver Jeffers, est né en Australie, et vit à New-York. Il est né en 1977. C'est un auteur-illustrateur.

 

Coincé / Oliver Jeffers / Edition Kaléidoscope / 2012 / 13,50 €

Voir les commentaires

2013-08-09T23:00:00+02:00

Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi / Jean-Christophe Rufin

Publié par au-pays-des-livres

 

Jean-Christophe Rufin est un auteur de l'Académie Française, depuis 2008. Il a écrit son premier roman en 1997, et a reçut le Prix Goncours du Premier Roman. Ses romans, depuis, sont devenus des classiques, comme Rouge Brésil, ou le dernier en date, "Le Grand Coeur".

Il est aussi médecin, pionnier du mouvement humanitaire.

Dans ce récit de voyage, il relate son aventure sur le chemin de Compostelle.

Ce chemin est un pélerinage mythique. Plusieurs raisons sont à l'origine de cette marche à pied de plus de 800 km. La première qui me vient à l'esprit à un caractère religieux, pourtant ce n'est pas le cas de l'auteur. C'est plutôt se retrouver avec soi-même, pouvoir réfléchir tout en marchant. C'est aussi une belle aventure physique et humaine, très enrichissante.

Ainis, j'ai suivi J-C Rufin, dans ses péripéties, ses idées qui se forgent au gré des kilomètres parcourus.

Il est parti de Hendaye, pour atteindre Compostelle, soit 800 km. Avec sur le dos, un sac.

Sa première impression a été que bien que le voyage est long et mystérieux, il faut se défaire de tout ce qui est matériel. Sur le Chemin, nous ne sommes plus "quelqu'un" mais un pélerin parmi tant d'autres.

Au fil de sa route, il croise des êtres tous différents. Ceux qui en sont à leur troisième pélerinage, ceux qui trichent, ceux qui n'ont rien mais avancent,,,

Il relate un fait qui s'est malheureusement développé : le commerce !

Ainsi, il voit des refuges pires que des prisons qui demandent une somme importante par rapport au confort donné. Les restaurants et autres auberges qui fonctionnent grâce au Chemin.

Le côté chaleur humaine est mis de côté, sauf pour des exceptions. Il nomme un passage où il trouva sur une petite table une carafe d'eau avec des verres pour les pélerins.

J'ai lu ce récit durant mes vacances estivales. Ainsi, il faisait beau, chaud, et j'avais pris l'habitude d'aller marcher le matin à la fraîche jusqu'à la mer. Quel régal ! De plus, avec cette lecture, rien de mieux. J'ai ressenti ce bien être de la marche, cet étirement des pensées aux fil des pas effectués. En faisait bien moins de distance, je pouvais m'imaginer son état d'esprit.

Je me suis mise à randonner ( restons modestes, à la marche pédestre, plutôt), depuis septembre. J'aurais du mal à m'en passer. Cela fait autant de bien aux jambes qu'à l'esprit.

Bien entendu, je connaissais de nom ce parcours. Et j'avais quelques attirances pour ce Chemin mythique. Pourquoi pas me lancer un jour ? Pas pour le côté religieux, plus pour découvrir les endroits, les personnes, m'enrichir par ce biais !!

 

Pour en revenir au livre, cela se lit comme on déguste une bonne citronade un jour de canicule !

Un régal de lecture.

L'auteur ne se prend pas au sérieux, fait preuve de beaucoup d'humour selon les situations.

 

A découvrir absolument.

 

Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi / Jean-Christophe Rufin / Editions Guérin / 2013 / 19,50 €

Voir les commentaires

2013-08-02T23:00:00+02:00

Petit samouraï

Publié par au-pays-des-livres

 

Téo est un petit garçon qui rêve d'être un chevalier qui tue les méchants et sauve les princesses. Un jour, sa tante Sarah arrive chez lui avec sa petite fille qui vient de naître, Luce. Réticent au début, il s'attache à la petite. Il met de côté ses copains, les matchs de foot, au risque de passer pour un nul. Mais, Luce et sa maman s'apprêtent à rejoindre le papa, au pays des mangas. Au moment du départ, Téo est très triste. Il se promet d'aller un jour leur rendre visite dans leur nouveau pays.

 

Dans ce petit roman jeunesse, pas l'ombre de jalousie, de méchanceté face à ce nouvel arrivant. Tout en douceur, l'auteur nous décrit une relation privilégiée entre les deux enfants.

Les illustrations de Magali Bardos, en noir et blanc, ne sont pas à mon goût. Elles sont assez grossièrement dessinées. Mais, comme souvent, elles permettent de mieux appréhender le texte pour les enfants.

 

Découverte de l'auteur, Sylvie Deshors. J'ai entendu dire qu'elle viendrait rencontrer ses lecteurs durant la saison prochaine dans une bibliothèque près de chez moi. Je vais lire plusieurs de ses ouvrages durant les prochains mois.

 

Elle vit à Lyon. Et, elle a travaillé en bibliothèque municipale avant de se lancer dans l'écriture pour la jeunesse.

 

Son roman "Maudite rentrée" a fait partie de la sélection 6ème-5ème du Prix Alizé.

En partenariat avec la Médiathèque de Vienne, les collègiens des sept agglomérations viennoises lisent et élisent leur roman préféré. Il y a deux sélections : 6ème-5ème et 4ème-3ème.

 

Petit samouraï / Sylvie Deshors / Edition du Rouergue, collection ZigZag / 6,00 € / 2008

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog