Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2012-07-27T23:00:00+02:00

Le silence ne sera qu'un souvenir / Laurence Vilaine

Publié par au-pays-des-livres

 

 

  silence-ne-sera-qu-un-souvenir hd[1]

 

 

Miklus est un vieil homme qui vient de mourir. Il est Rom. De l'au-delà, il raconte sa vie mais surtout ce qu'il a vu. Ce roman est une sorte de témoignage.

 

Le roman s'ouvre sur le moment présent.

Miklus observe un jeune garçon, Adam, isolé des autres.

Ce jeune est passionné de musique et ne possède qu'une chose, un violon. Mais, un jour, les autres le violentent et il doit abandonner son cher instrument cassé.

La mémoire de MIklus retourne en arrière. Et, nous découvrons l'histoire des parents d'Adam et même celle que ses arrières grands-parents.

 

Ce roman est très dense tant soit dans la forme que le fonds.

Il n'y a pas beaucoup de respiration dans ce texte. Il est composé de seulement trois chapitres.

L'histoire en elle-même n'est pas drôle. Ainsi, l'arrière grand-mère d'Adam, qui, au cours de la seconde guerre mondiale, était toute jeune, a été violée par des Allemands. Ce choc l'a poursuivi toute sa vie.

 

J'ai découvert des éléments de l'Histoire des Roms, leur calvaire lors de la guerre, leur réputation... Ce roman est à découvrir pour l'historique.

 

Il s'agit du septième roman que je lis pour le challenge 1% de la rentrée littéraire. J'ai réussi le défi !!

challenge rentree litteraire

 

Le silence ne sera qu'un souvenir / Laurence Vilaine, Editions Gaïa, 2011, 17,30 €

Voir les commentaires

2012-07-20T10:00:00+02:00

Anka / Guillaume Guéraud

Publié par au-pays-des-livres

 

 

anka

 

 

 

Un jeune garçon est seul chez lui. Ses parents ne sont pas encore rentrés. On sonne à la porte. C'est la police. Les deux policiers lui annoncent que sa mère est morte et qu'ils veulent voir son père. Une fois qu'il leur a dit qu'il était seul à la maison, ils repartent. Et, lui retourne à ses devoirs. Sans plus de réaction.

Quelques temps plus tard, sa mère rentre, bien vivante.

Que s'est il passé, est-ce un fantôme ?

 

Non. Pour ceux qui veulent garder le mystère jusqu'au bout, arrêtez là votre lecture. 

 

Toujours là ?!

 

L'adolescent apprend que son père s'est marié avec une jeune roumaine afin qu'elle ait des papiers français. En échange de quoi, il a reçut de l'argent. Et, c'est cette jeune femme qui est décédée. Elle était seule, sans famille, vivant de petits riens et d'autres actes peu légaux. Et elle est morte seule, malade, dans la rue.

 

Le jeune ne cesse d'y penser et ne peut s'empêcher de chercher à savoir qui elle était. Jusqu'à un dénouement violent.

 

L'auteur nous a déjà préparer à des histoire sombres, brutales. Il avait écrit "Je mourrai pas gibier".

Il ne déroge pas à sa règle. L'histoire est construite sur deux temps. On suit le moment "présent" de l'adolescent ainsi que la vie dévoilée à reculons de la jeune femme, Anka.

Le vocabulaire est cru. Il y a des scènes assez choquantes.

 

A ne pas mettre entre toutes les mains.

 

J'ai lu ce roman pour le challenge proposé par TetedeLitote. Le sujet de cette session était "Destin de femmes". 

 

Anka / Guillaume Guéraud / Editions du Rouergue, 2012, 9.70 €

Voir les commentaires

2012-07-17T14:21:00+02:00

Le mardi sur son 31 n°5

Publié par au-pays-des-livres

Cinquième participation au "mardi sur son trente et un.

Je suis en train de lire un thriller.

C'est "Vilaine fille" de Olivier Bonnard.

 

Voici la petite phrase :

 

"Non, il n'y a pas de badge pour les détectives privés en Californie, à part ceux qu'on trouve dans les pochetes-surprises".

 

Je remets en place l'histoire. Quatre stars sont retrouvés assassinées, à Hollywood. L'assassin a noté au dessus d'une des victimes les mots "Vilaine fille".

 

Banner, un détective privé est dépêché par un inconnu qui lui promets beaucoup d'argent s'il retrouve qui a fait ça.

 

J'en suis à la moitié, environ. Beaucoup de suspens, on voit l'envers du décor de Hollywood. Tout n'est as toujours doré pour les stars.

 

C'est un premier roman.

 

Voir les commentaires

2012-07-15T00:00:00+02:00

La petite fille de Monsieur Linh / Philippe Claudel

Publié par au-pays-des-livres

petite fille monsieur linh[1]

J’ai lu ce roman pour le challenge « Un mot, des titres » proposé par Calypso. Le mot de cette session était FILLE. 

Monsieur Linh est issu d’un pays asiatique qu’il a du quitté pour cause de guerre.

Il a perdu toute sa famille durant un bombardement et se retrouve seul avec sa petite fille.

Arrivé en France, il est recueilli dans un foyer. Là, on l’ignore mais on lui donne de quoi coucher et de quoi se nourrir.

Errant dans les rues, toujours accompagné de son enfant, il découvre la ville.

Un jour, il rencontre un homme avec qui il crée une amitié. C’est son seul contact agréable qu’il possède.

Quelques temps plus tard, le centre doit fermer, et Monsieur Linh est envoyé dans une sorte de maison de retraite où tout le monde est habillé de la même façon et où les marges de liberté sont restreintes.

Il s’enfuit.

A travers une écriture simple, claire, l’auteur nous raconte l’histoire de cet homme qui a tout perdu. Il repense avec nostalgie à son pays, ses odeurs, ses bruits, se paysages et surtout à sa famille. Tout en souffrant de cette solitude, cet homme essaie de garder le plus de dignité possible. Et tous ses espoirs reposent sur cette petite fille. Peu lui importe sa précarité, pourvu qu’elle ne manque de rien, que personne ne lui fasse de mal.

Ce roman est touchant. Il se lit très facilement.

Pour ceux qui souhaitent le lire, je vous conseillerais de ne pas lire tout de suite, le reste de mon article…

Vers la moitié du roman, je me suis doutée de quelque chose. Certains articles trouvés sur les blogs m’ont mis la puce à l’oreille.  On a confirmation dans les dernières pages.

La petite file de Monsieur Linh / Philippe Claudel, Editions Stock, 2005, 15,75 €

Voir les commentaires

2012-07-10T10:41:00+02:00

Le mardi sur son 31 n°4

Publié par au-pays-des-livres

Pour cette quatrième participation, je voulais vous parler d'un livre que j'ai commencé hier soir.

Il s'agit de "Train de nuit avec suspects" de Yoko Tawada.

 

Voici la petite phrase choisie page 31 :

 

"Pendant les vacances d'été surtout, vous flottiez dans un temps liquide, sans cadre ni structure."

 

Je n'ai lu que le premier chapitre de ce roman. Et, je ne suis pas encore arrivée à la page 31 !

Mais, c'est bien l'état d'esprit dans lequel je me trouve ou que j'aimerais bien me trouver !!

 

Le farniente, la chaleur, les vacances et le temps de lire... Quel bonheur !!

 

Pour en revenir au bouquin, chaque chapitre constitue une histoire. Mais, ce ne sont pas des nouvelles, il faut le lire comme un tout.

Chaque chapitre nous emmène dans un train différent, avec une destination différente. Malgré le titre, ce ne doit pas être un polar.

 

Je vous en dirais plus dans quelques temps, quand j'aurais avancé.

 

D'ici là, bonne lecture à vous.

Voir les commentaires

2012-07-06T23:00:00+02:00

Un, deux, pois / Françoise Malnuit

Publié par au-pays-des-livres

 

 

 

 

Il s’agit d’un petit album, carré. J’ai pu faire une animation sous la forme du kamishibaï.

Un petit pois vert tombe dans la terre et s’endort. Au printemps, il se réveille et commence par pointer le bout de son nez. Il pousse. A force de gigoter, son habit craque et laisse tomber trois petits pois.

L’illustration est simple. Sur fond blanc, il y a juste la présence du petit pois. L’histoire va parfaitement aux enfants de 0-3ans.  Un petit album pour expliquer la venue du printemps et comment poussent les petites graines.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog